Actualités

27/04

Qualification : marche arrière du gouvernement

La qualification des coiffeurs semble bien être sauvée. En début d’année, les pouvoirs publics voulaient supprimer l’obligation de posséder un brevet professionnel pour ouvrir un salon de coiffure. Mais le 24 avril dernier, le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, s’est engagé à maintenir ce diplôme. « Quand on est coiffeur, il faut être qualifié, c’est indispensable », a lancé le ministre. Le bon sens revient mais restons vigilants !